All posts by Zahra Raymond

La climatisation automobile

Produit de luxe à une certaine époque, la climatisation automobile est devenue quelque chose d’indispensable et de moins coûteux.

Fonctionnement de la climatisation automobile

Le fonctionnement de la climatisation automobile est semblable à celui d’un frigo. Le mécanisme consiste à faire baisser la température de l’air venant de l’extérieur grâce à un liquide frigorigène. Pour votre confort, il est conseillé de fixer une température inférieure de 10 °c à celle de l’extérieur. Pour éviter un choc thermique, il faut réduire cette différence avant l’arrêt.

Bon à savoir : il faut toujours ouvrir les fenêtres avant d’actionner la fonction du recyclage (5 minutes minimum sont nécessaires pour l’opération). Vous profiterez alors d’une climatisation parfaite.

Concernant la commande d’une climatisation automobile, deux choix s’offrent à vous :
– La Climatisation manuelle : elle est dotée de trois boutons : température, débit d’air et position des flux d’air.
– La Climatisation automatique : elle est dotée d’une mise en marche dès contact enclenché et consigne programmée.

Les avantages de la climatisation automobile

Pouvoir réguler la température de sa voiture, c’est avant tout un plaisir. Une climatisation automobile rend plus confortable vos déplacements privés comme professionnels à chaque fois que vous prenez la route. Vous pouvez installer la clim dans votre auto pour deux raisons essentielles :
– Sécurité : la climatisation permet de désembuer les vitres.
– Confort : le conducteur et ses passagers jouissent d’une température constante (22 °c par exemple), pas d’excès de froid, ni d’excès de chaleur, dégivrage pare-brise en hiver en moins d’une minute.

Les inconvénients de la climatisation automobile
Les conséquences sur l’environnement ne sont pas nulles, loin de là. Comme de nombreuses activités humaines, la climatisation automatique augmente les effets de serre, que ce soit à cause de la surconsommation d’essence pendant l’utilisation de la clim auto ou des émissions de gaz carbonique ou du rejet du liquide frigorigène, 1 200 fois plus puissant que le CO2.

Résumé des inconvénients :
– Une augmentation de la consommation de carburant : + 6 % en moyenne en un an ;
– La pollution atmosphérique : nox et CO pour un moteur à essence, particules et Nox pour un moteur à gasoil
– L’émission de gaz à effet de serre (CO2)

Comment entretenir sa climatisation auto
Si vous voulez que votre clim reste efficace le plus longtemps possible, il faut l’entretenir. Cela n’a rien de surprenant, comme un être vivant, il faut en prendre soin. Pour que la climatisation de votre auto ait de beaux jours devant elle, voici comment s’y prendre :
– Il faut recharger le fluide frigorigène, et changer régulièrement les filtres à pollen et à air.
– Il faut éviter que la glace casse le compresseur. Pour se faire, vérifier que la bouteille hydratante absorbant l’humidité ne gèle pas
– Pensez toujours à fermer les fenêtres pendant que la climatisation est en marche
– Pensez à actionner le recyclage lorsqu’il fait très chaud
–  Même en hiver mettez en marche de temps en temps votre climatisation (6 à 10 minutes par semaine) pour assurer la lubrification du système. Cette opération évitera les fuites réfrigérant.

Visitez http://www.climatisationchauffage.ca/

Un blogue pour aînés

Peut-on imaginer, un seul instant, que de nos jours partir en retraite et passer en catégorie “Aînés” laisserait supposer que la gestion d’un blogue soit impossible.  Aujourd’hui il sera principalement question de savoir comment faire pour bien créer son blogue.

Non pas un blogue strictement privé dans lequel on incorpore des photos personnelles, quelques petits textes privés pour une communication avec sa famille, ses proches. Mais au contraire, un blogue rentable. Un blogue que les retraités, encore chez eux ou en résidence pour personnes âgées veulent détenir en vue d’un revenu. En obtenir un complément de retraite.

L’objectif de ce textuel sera donc de vous guider le mieux possible pour créer vous-même, facilement, votre propre blogue seniors. Il n’y a pas plusieurs manières, je n’en connais que deux : la bonne et la mauvaise. Mais avant de vous donner la mienne, je crois utile et judicieux de vous demander de consacrer quelques minutes pour visionner cette vidéo, celle d’un jeune et talentueux blogueur renommé dans la blogosphère francophone : Aurélien Amacker.

Quant au paragraphe précédent, j’écris la mienne, cela pourrait prétendre prétentieux, il aurait fallu que j’écrive la méthode universelle que tous les blogueurs, tels Aurélien et bien d’autres encore, moi y compris, utilisons pour détenir un blogue performant. Est-il utile de préciser, tellement ceci est évident, que vous devez être en possession d’un ordinateur (PC ou MAC) et d’une bonne liaison Internet (wifi de préférence. Ensuite et avant toutes choses, vous devez franchir la première étape. Il va falloir trouver la meilleure thématique, la niche la plus rentable que vous vous sentez capable de bien maîtriser. Cela pourrait être une niche généraliste conne le marketing internet, la perte de poids, les animaux domestiques, les hobbies, le sport ou un autre domaine pour lequel vous serez en mesure d’apporter des réponses en fonction des thématiques.

Prenez votre temps, réfléchissez bien, cela en vaut la peine. Ce premier résultat obtenu, la seconde chose très importante à faire sera de déterminer si votre niche, celle que vous aurez sélectionnée, sera rentable. Non pas à court terme, mais bien plus longtemps. Une vraie niche rentable perpétuelle. Vous arrivez à la seconde étape. Celle de vous assurer qu’il existe bien un marché actif sur la niche que vous avez choisie.

Vous devez obtenir la preuve tangible qu’un marché existe bien pour cette niche et que les consommateurs de celle-ci dépensent effectivement de l’argent pour acheter les produits relatifs à cette niche. Comment allez-vous procéder ?C’est par la « magie » des moteurs de recherche que vous obtiendrez les réponses à vos questions.

Vous commencez avec GOOGLE par une recherche sur les principaux mots-clés se rattachant à votre niche. Admettons que vous ayez choisi la niche animaux domestiques en introduisant toute une série de mots en relation avec les animaux domestiques (nourriture, dressage, gardiennage, etc..), vous découvrirez s’il y a des résultats de recherches d’annonces sponsorisées et des résultats organiques. Et surtout quels sont les principaux sites de ventes (Le top 5 des sites commerciaux de cette niche).

Rendez-vous ensuite sur les places de marché les plus importantes, connues de tout le monde, soit Amazon, EBay etc. Et faites une recherche en utilisant les mêmes mots clés. Observez alors les principaux produits qui sont commercialisés sur cette niche. Si vous constatez que les produits sont disponibles, que certains sont des best-sellers alors vous avez tiré le gros lot, vous êtes bel et bien en présence d’un marché porteur et profitable. Un marché qui vous permettra d’obtenir un complément de retraite.

Vous voici, à présent arrivé à la troisième étape, celle de choisir le bon produit.

Cette dernière étape est relativement simple. Si vous avez eu soin de bien noter auparavant les produits ou famille de produits qui se vendent le mieux, vous faites la même recherche sur le site : Click Bank. Cela va vous permettre de voir que les résultats obtenus sont classés par popularité. Il ne vous reste plus qu’à sélectionner l’un des trois produits principaux qui se vendent le mieux.

Vous voilà certain, à présent, de pouvoir gagner de l’argent si vous proposez ce produit à une audience bien ciblée. A la fin de ce message, vous n’avez qu’atteint que le début de ce que vous voulez obtenir, que faut-il vendre pour : Créer votre blogue de retraité actif. Un second message vous parviendra très prochainement et en attendant, inspirez-vous bien de l’excellente vidéo : Bloguer et gagner

La Résidence le 1313 Chomedey from Eric Raymond – iSolu.net on Vimeo.

Conception d’un site web, comment ça marche?

La conception d’un site web est un travail d’architecture qui nécessite une collaboration étroite entre les différents membres d’une équipe. Dans le cadre professionnel, la création d’un site web doit toujours relever d’une démarche participative.

Conception de site web, bien définir ses objectifs

Un site web doit répondre principalement aux futurs besoins de l’utilisateur, mais elle a aussi pour mission de servir l’intérêt de l’entreprise ou de l’organisation. De ce fait, avant même la conception, il convient d’analyser l’ensemble des besoins afin de pouvoir sortir un panel de contextes d’utilisation. Cette analyse des besoins correspond aussi bien à la détermination des objectifs visés qu’à l’élaboration d’une stratégie de cible. Pour débuter un projet de site web, il convient de savoir de quelle manière la page internet arriverait à aider l’organisation ou la société à remplir ses objectifs stratégiques. Afin de bien évaluer si l’objectif visé est atteint, il est recommandé d’associer les objectifs du site web avec des critères quantifiables et opérationnels.

Conception de site web, établir une stratégie de cible

D’une manière générale, un site web a été prévu pour une catégorie d’utilisateurs bien précis. Un ciblage minutieux du public concerné permet de déterminer le profil type des futurs utilisateurs. Cela aide à trier les types d’informations à insérer sur le site. Lors de l’établissement de cette stratégie, il est nécessaire de s’interroger sur le genre d’informations susceptibles de plaire aux utilisateurs. Il faut aussi savoir anticiper leur demande et proposer déjà des réponses aux futures questions qu’ils se poseront. La meilleure manière de faire est de réaliser des interviews auprès des clients de l’entreprise ou des bénéficiaires de l’organisation. La veille concurrentielle est également une stratégie payante qui permet de voir comment les concurrents analysent et répondent aux demandes de leurs clientèles. Cette veille permet aussi de déceler les éventuelles lacunes des autres et de les combler sur son site web. En d’autres termes, cela permet d’avoir une vision concrète des besoins à satisfaire, pour ensuite mettre en place un site vraiment utile aux futurs visiteurs.

La planification de la conception de site web

La création d’un site web est un travail d’équipe où la tâche de chacun contribue à la finalisation du projet. Dans la planification, il convient tout d’abord de répertorier les membres de l’équipe qui travaille sur la création du site web, de répartir les tâches à accomplir et d’établir le planning à suivre. D’une manière générale, l’équipe est dirigée par un directeur de projet chargé du pilotage général de la conception. Il y a aussi le chef de projet technique qui encadre les équipes techniques composées de développeurs, de designers, etc. Il y a aussi le rédacteur en chef qui est chargé de déterminer le contenu rédactionnel à mettre sur le site. C’est à lui qu’incombe le rôle de choisir les thèmes à aborder pour mieux répondre aux attentes des internautes et augmenter ainsi l’affluence sur le site.

Le Web journaliste, lui, est chargé de la rédaction des articles à publier sur le site web. Même si les articles sont intéressants, le site ne serait rien sans les travaux réalisés par le directeur artistique et son équipe d’infographistes et de web designer. En effet, ce sont eux qui sont chargés de l’harmonie visuelle du site web. Après que les rédacteurs et les infographistes ont terminé leur part de tâche, l’intégrateur HTML entre en jeu. C’est lui qui réalise les pages du site et se charge de leur mise en ligne. Il travaille en collaboration avec l’ergonome qui est en charge de la conception de l’interface utilisée pour que le site soit facile d’accès aux internautes.

Pour faire appel à un professionnel de la conception de site web: http://creation-site-internet.ca/

Blanchiment des dents

Les dents sont recouvertes d’émail dont la couleur naturelle varie du gris-blanc au jaunâtre selon les individus. Au fil de la vie cette couleur naturelle proche du blanc peut évoluer. C’est notamment le cas pour les fumeurs ou lors de consommation en quantités importantes de boissons telles que le café ou le thé, qui laissent une coloration jaune brunâtre sur les dents. Mais c’est aussi le cas lors de la prise abondante d’antibiotiques durant la période de croissance des dents, donc depuis l’enfance jusqu’à la pré-adolescence environ.

La société actuelle tend à assimiler des dents blanches à des dents en bonne santé, à la jeunesse, à la beauté. De ce fait nombre de personnes souhaitent avoir des dents plus blanches, lumineuses et non ternes. Deux possibilités s’offrent à elles : s’adresser à un professionnel, dentiste ou spécialiste de l’esthétique en dentisterie, ou bien acheter des produits en pharmacie et procéder à un blanchiment des dents chez soi.

Les produits utilisés pour obtenir l’éclaircissement de la couleur des dents sont tous à base de peroxyde d’hydrogène (composant essentiel de l’eau oxygénée). Cependant d’une marque à l’autre la concentration en peroxyde d’hydrogène varie énormément : 0,1 % pour les produits en vente libre, de 0,1 à 6 % pour les produits professionnels dont l’usage est réservé aux dentistes.

La réglementation européenne interdit aujourd’hui toute concentration en peroxyde d’hydrogène supérieure à 6 % dans le produit fini. Pour la réglementation canadienne, cliquez ici. Il est reconnu que le peroxyde d’hydrogène n’attaque pas l’émail des dents mais génère une réaction chimique avec les molécules colorées lors de la libération de l’oxygène qu’il contient. C’est cette réaction qui provoque la décoloration des tâches, donc l’éclaircissement de la couleur des dents. Par contre il est impératif de ne pratiquer une application de produit contenant du peroxyde d’hydrogène que sur des dents et des gencives totalement saines. Ainsi il est préférable de demander l’avis d’un dentiste avant d’engager, en cabinet ou chez soi, un traitement de ce type.

Les dentistes peuvent aujourd’hui effectuer un blanchiment des dents en deux séances dites « en fauteuil », d’une demi-heure chacune, pour un coût de 300 à 450 euros. Mais le plus souvent ils procèdent par méthode ambulatoire : lors d’un premier rendez-vous ils réalisent une prise d’empreintes des mâchoires pour confectionner un moulage en creux. Le patient rentre chez lui avec ses moulages et un produit en gel qu’il devra déposer dans la forme moulée avant de la mettre en place dans sa bouche pour la nuit. Après 8 à 10 nuits de traitement une nouvelle consultation chez le dentiste  permet d’évaluer le résultat obtenu et de décider de l’arrêt ou de la poursuite du traitement. Le coût moyen est de 300 à 700 euros selon la durée nécessaire. Ces traitements ne sont pas pris en charge par la Sécurité Sociale.

Enfin il est possible de se procurer en pharmacie des produits spécifiques pour le blanchiment à domicile. Ce sont soit des produits en gel à appliquer et laisser agir un temps donné, une ou plusieurs fois par jour, soit des produits de type dentifrice. La concentration en peroxyde d’oxygène étant faible il faudra faire preuve de patience pour voir un résultat réel et de ce fait le coût peut s’approcher de celui du traitement réalisé par un professionnel en fonction du prix de vente du produit pharmaceutique.

Quel que soit le moyen choisi pour obtenir l’éclaircissement de l’émail des dents il faut avant tout consulter un dentiste pour faire diagnostiquer toute carie naissante ou inflammation des gencives, même indolore, car l’application du peroxyde d’oxygène provoquerait alors une aggravation brutale de ces maux. De plus il faut être conscient que le résultat devra être entretenu notamment en évitant de fumer, de consommer trop de café ou de thé, et surtout en se brossant les dents aussi souvent que nécessaire avec un dentifrice approprié.

Pour trouver un dentiste spécialiste du blanchiment des dents, cliquez ici: http://www.souriredereve.com

Pour découvrir le témoignage d’un patient satisfait de son blanchiment des dents chez le dentiste:

Améliorez le positionnement de votre site Web

Un très grand nombre de marqueteurs sont experts dans ce qui touche particulièrement à la technologie SEO, mais ils ont du mal à sentir le plan général et à avoir une démarche globale de promotion internet.

Une des qualités essentielles d’un vrai marqueteur est la capacité d’embrasser l’ensemble d’un projet internet pour lui offrir une réponse globale.

Cette capacité ne demande qu’un temps d’application très réduit. En quelques minutes seulement un professionnel de l’accompagnement de projet internet est capable de déterminer l’étendue des potentialités.

Et cela ne demande pas la mise en œuvre d’outils onéreux.

Utilisez le processus détaillé ci-dessous pour déterminer l’ensemble des potentialités de votre site internet .

Identifiez la santé de la concurrence et découvrir ce que vous devez faire pour mettre en valeurs toutes les facettes de votre site internet.

Ce que vous allez découvrir ici c’est un processus global qui vise à l’essentiel : déterminer les justes moyens pour arriver à vos fins.

Voici le processus :

Étape 1: trouver l’autorité du domaine;

Étape 2: déterminer le temps du chargement du site;

Étape 3: créer une sitemap;

Étape 4: s’occuper des robots du net;

Étape 5: vérifier le contenu méta;

Étape 6: vérifier les Htags;

Étape 7: vérifier le contenu du site;

Étape 8: tester les mots-clés;

Étape 1 :  l’autorité attribuée à votre site.

Ce numéro est sur une base 100. Plus le numéro est élevé, plus il a une haute autorité sur le sujet abordé. Plus votre autorité sur le sujet est grande mieux les moteurs de recherches classeront votre site. Cette valeur d’autorité est la plus importante valeur pour un site internet.

Tapez votre site internet ici : http://www.opensiteexplorer.org/

Et vous pourrez observer l’autorité de votre site internet.

Classement en fonction de l’autorité:

  • 1-10 : Pauvre. Votre site est jeune et faible, vous devez continuer vos efforts.
  • 11-20: Décent. Votre site n’est pas encore très développé, mais vous êtes sur la bonne voie.
  • 21-30: Honnête. Votre site montre des signes d’ingénierie de référencement, mais vous pouvez encore travailler sur certains points.
  • 31-40: Compétitif. Un grand nombre de startups arrivent à ce niveau d’autorité. C’est bien, vous vous rapprochez du but.
  • 41-50: Bon. Vous êtes sur la bonne voie. Vous êtes dans une situation confortable et de nombreux sites d’e-commerce sont à ce niveau.
  • 51-60: Très bon. Vous vous êtes extrait de la moitié inférieure et le confort commence à se faire sentir au niveau des résultats de recherche.
  • 61-70: Excellent. Le monde d’internet commence à reconnaitre la valeur ajoutée que vous lui apportez. Vous appartenez dorénavant à l’élite numérique.
  • 71-80: Hors classe. La solitude des sites les plus élevés dans les sphères de l’autorité est votre premier souci. Vous êtes l’élite.
  • 81-90: Hors classe ++. Vous y êtes, vous dominez votre sujet. Rien ne vous surpasse.
  • 91-100: Rare. Ces sites sont des sites d’envergure considérable, du type Wikipédia, Facebook, New York Times, etc. La chance pour que vous arriviez à ce niveau est infime.

Étape 2: déterminez le temps du chargement de votre site.

Le temps de chargement est une donnée essentielle qui est prise en compte lors du classement de votre site par les moteurs de recherche.

Pour connaitre votre temps de chargement tapez l’url de votre site ici : http://tools.pingdom.com/fpt/

Pingdom analyse les performances de vitesse de chargement de votre site internet instantanément.

Les résultats sont difficiles à interpréter:

Vitesse du site

  • 0-1 seconde : bonne performance, ne changez rien;
  • 2-3 secondes : honnêtement la vitesse n’est pas une priorité formelle, mais vous pourriez considérer un effort à ce niveau.
  • 4 secondes ou plus : changez d’hébergeur internet.

Étape 3: créez une site map.

Est-ce que votre site est doté d’une site map? Il est indispensable de vous doter d’une site map. Google, Bing, Yahoo, ne jure que par les site maps.

Pour savoir si votre dispose d’une site map, ou si le site dont vous vous occupez en dispose d’une, tapez l’url de votre site suivie de « sitemap.xml » par exemple : http://www.thunderdir.com/sitemap.xml .

Étape 4 : s’occupez des moteurs de recherche.

Un site avec un bon référencement SEO disposera d’un fichier text destiné aux moteurs de recherche. Si vous voulez vous assurer de la présence de ce fichier , tapez dans votre navigateur : [VOTRE DOMAINE]/robots.txt

Étape 5: vérifiez votre contenu méta.

Pour vous assurer que vous disposez bien de metatags ou meta-données qui informent sur votre site, allez sur votre page d’accueil puis vérifiez votre code source. Sur PC vous tapez F12. Puis tapez ctrl + f et entrez comme mot de recherche meta description ou meta description

Étape 6: vérifiez vos Htags.

Non seulement votre site doit disposer de contenu meta, mais en plus il est indispensable que chacune de vos pages soit munie de HTags ou, en français, un titre (heading) H1, H2, etc. reprenant vos mots-clés.

Étape 7: vérifiez le contenu du site.

Il est impératif, pour que Google continue de considérer votre site comme actif et digne de son intérêt, de l’enrichir de nouveau contenu. Ce contenu doit être consistant et modelé parfaitement avec un équilibre précis entre mot-clé et information précise.

La caractéristique d’un site sain est un panel d’articles paraissant régulièrement, toujours avec une information précise, intéressante et référencée.

Étape 8: tester les mots-clés.

La touche finale pour un bon positionnement sur Google est de trouver les mots-clés que les gens recherchent.

Avant toute chose, déconnectez-vous de Google, sinon, les résultats de recherche seront erronés.

Ensuite, rendez-vous sur la page de recherche Google puis tapez votre mot-clé. La fonction intuitive de Google va vous proposer les mots-clés associés à celui que vous venez de taper et qui sont les plus recherchés par le public.

Par exemple : Lorsque l’on tape « positionnement » les mots-clés associés les plus populaires sont :

  • positionnement de sites Internet
  • positionnement
  • positionnement marketing

Étant donné que ce sont les recherches type que le public fait, il convient de le satisfaire et de lui fournir exactement ce qu’il cherche. Utilisez ces mots-clés là !!

Ensuite, vérifiez votre classement réel sur les mots-clés sélectionnés. Vos recherches vont déterminer votre SERP (position sur la page de recherche.)

Google SERP Position

  • Position 1: excellent
  • Position 2: trés bon
  •  Position 3-4: bon
  • Position 5-10: moyen
  • Position en Page 2: faible
  • Position en Page 3: pauvre

Conclusion

Ce petit guide vous donne une perspective simple et claire, que vous pouvez suivre pour améliorer votre positionnement sur Google.

Dans tous les, cas, profitez de ces conseils, et usez-les tant que vous pouvez : ils sont gratuits.

Si vous cherchez un service professionnel de positionnement de site Internet et de Marketing internet visitez www.creation-site-internet.ca